Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 17:31

Après les eaux tourmentées de l'île d'Oléron, nous vous proposons de survoler à nouveau celles de Madagascar, là où les baleines se plaisent à nager et parader, pour le plus grand plaisir de ceux qui peuvent les observer.

Pour que l’on puisse encore avoir la chance d’entendre les derniers mâles chanter ou observer quelques frappes de pectorales ou de caudales il y a des règles à observer, à Madagascar comme ailleurs, comme respecter la distance d’observation,  ne pas se diriger vers elles trop vite, ne pas les approcher de face mais de ¾ arrière, ne pas leur couper la route, ne pas séparer une mère de son baleineau, et ne pas nager avec elles ni les toucher.

Voici quelques images "pêchées", en dehors des zones de perturbations, comme une parenthèse...





Partager cet article

Repost 0
Published by Philip Plisson
commenter cet article

commentaires

lilu 05/02/2010 21:29


si l vous plai ne tuer pas les balaine


merci de votre copreantion


MARION 19/11/2009 19:51


Bonsoir,
la tendresse de ce reportage photo contre balance bien la violence des éléments des précédents albums. Jolie travail de photo aérienne. Mais quel dommage qu'il y ait peu de photos publiées sur
cette page.
Tres bonne continuation à l'ensemble de l'équipe.
Bien cordialement
Charles MARION


MARION 19/11/2009 19:51


Bonsoir,
la tendresse de ce reportage photo contre balance bien la violence des éléments des précédents albums. Jolie travail de photo aérienne. Mais quel dommage qu'il y ait peu de photos publiées sur
cette page.
Tres bonne continuation à l'ensemble de l'équipe.
Bien cordialement
Charles MARION


MARION 19/11/2009 19:48


Ah, la tendresse de cet album est bien agréable. De jolie prises de vues qui nous rappellent qu'il est important que l'on modifie nos comportements pour éviter l disparition de ces espèces
exceptionnelles. Quelle beauté ! Dommage qu'il n'y ait pas un plus grand de photos publiées ...
Bonne continuation.
Bien amicalement
Charles MARION