Lundi 8 juin 2009 1 08 /06 /Juin /2009 20:00
Le bruit courait déjà depuis quelques jours, et le 6 juin, la rumeur s’est transformée en réalité. Le Président Barack Obama avait demandé de descendre seul sur la plage d’Omaha Beach pour s’y recueillir.  Le dispositif en mer était assuré par la Marine Nationale : la Frégate La Motte Picquet et le Patrouilleur Cassiopée étaient sur zone au mouillage, et le Patrouilleur  Eridan avait pour mission de balayer en permanence la zone. C’est sur ce dernier, qu’au titre de Peintre de la Marine, j’ai embarqué de Port en Bessin en début de matinée, sous un soleil et une température très printaniers.

À 14h30, le Commandant a fait armer le gros zodiac, avec 2 boscos et un officier aspirant. Nous avons été nous mettre en place, à quelques brasses de la plage, en attendant fébrilement l’événement qu’on nous avait  annoncé. Malheureusement, comme vous avez pu le remarquer, après les cérémonies, le Président Obama  a rejoint sa flottille d’hélicoptères, et jamais il ne descendra sur la plage où sont venus mourir plus de 9000 de ses très jeunes compatriotes. La plage la plus rouge de sang de notre histoire contemporaine.

Deux clins d’œil :
- On ne sait pas comment, un Kitesurfeur a pu, sans être inquiété, se retrouver au milieu du dispositif, à tirer des bords sous le cimentière pendant la cérémonie. À la demande de la Frégate La Motte Piquet nous l’avons intercepté et ramené sur la plage, où l’attendaient les cavaliers de la Garde Républicaine.
- Quand les 6 machines de la flottille d’hélicoptères décollèrent du cimetière, elles se sont dirigées directement vers l’est. Seule la machine du Président Obama a pris la direction de l’ouest avec l’intention de survoler la pointe du Hoc. Nous avons alors assisté à un ballet superbe au-dessus de nos têtes, avec un 180 degrés des machines qui avaient pris la direction de l’est. Elles se devaient en effet de rejoindre l'hélicoptère du Président, piloté par une femme (ce qui est aussi très fréquent dans la Marine Française).

Si je n’ai pas ramené mon image de rêve du Président des Etats-Unis recueillant du sable sur la plage d’Omaha Beach, j’ai pu compléter mon travail sur "La France vue de la Mer", et donner à ce trait de côte l’émotion qu’il méritait.

Photographiquement vôtre. 








 














Merci à la Marine Nationale, de m'avoir, une fois de plus, permis d'être où il faut quand il faut!




Par Philip Plisson
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Planete Mer

Si vous souhaitez écouter la musique, appuyez sur Play

 

 

 

Paperblog

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés