Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 18:25

De Cape Town à Port Elizabeth, voici quelques images de notre reportage en Afrique du Sud.

Vous pouvez retrouver certaines de ces images dans notre nouvelle Collection de Toiles grands formats, sur www.plisson.com.

Photographiquement Vôtre

Philip Plisson

Repost 0
Published by Philip Plisson
commenter cet article
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 16:56

Zeus observe les actions des hommes, il peut intervenir et les corriger.
Hésiode écrivait : l’œil de Zeus voit tout, connaît tout. Ce domaine inaccessible aux hommes
va paradoxalement le rapprocher d’eux. Maître d’en haut, ce dieu commande
à toute la machinerie atmosphérique. Il est le maître du temps météorologique.
Le bien-être de l’humanité dépend de ses volontés, de ses caprices ou de ses colères.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que mes ingénieurs et prévisionnistes de Météo France à Toulouse n’avaient absolument pas appréhendé la colère de ZEUS de ce 6 mars. J’ai passé mon dimanche à consulter tous mes sites et applications de prévis météo (c’est mon dada…).  A 23h, toutes les analyses concordaient : Avis de fort coup de vent, voire de tempête, 110 à 130 km/h sur la Bretagne et la façade Atlantique. Comme toujours à la veille d’un coup de vent, je dors mal. A 3h, je consulte les mises à jour des prévisionnistes, un peu déçu, car les vents faiblissent et la mer n’est plus aussi forte. Je décide que mon rendez-vous avec Zeus se jouera sur un trait de côte que je connais bien et que je sais très sollicité par vent de noroît (nord-ouest).  Je suis à 210km de mon spot, soit 2h30 de route.
Debout à 5h, excité comme un ado qui a un rendez-vous de cœur. Passé Quimper, bonne surprise, il ne pleut pas et le vent est au rendez-vous. Beaucoup de vent ! Les flash info à 6H30 annoncent des vents supérieurs à 130 km/h et au même instant, je comprends que la colère de ZEUS dépasse toutes mes prévisions. Devant moi, sur la voie rapide Nantes/Brest, vient de se former un bouchon car un véhicule est travers à la chaussée après s’être fait embarquer par une violente rafale… 20 minutes avant que le trafic reprenne, je comprends dès lors, qu’il faut que je m’attende à d’autres surprises et quelles surprises ! La voie rapide sera coupée deux autres fois pour chutes d’arbres. Sur le contour de Brest, je serai dévié deux fois pour des chutes d’enseignes le long de la rocade. Il est près de 9h et je devrais déjà être au boulot depuis 1/2h, pire, les infos météo sont de plus en plus précises. Deux constats : c’est une vraie tempête qui porte si bien son nom, qui a deux heures d’avance et qui est beaucoup plus forte que prévue… Entre 7h et 8h, on relève 180km/h sur l’île de Groix, 185 km/h à Camaret et 193km/h sur Ouessant. A cet instant, j’ignore que je ne vais jamais pouvoir rejoindre mon premier spot, le phare de Kermorvan à Le Conquet. Je vais finir au pied du phare du Four sur la commune d’Argenton. Voilà près de 5h que je suis dans ma voiture et encore à la recherche d’un angle nouveau pour illustrer ce qui reste de tempête sur un des phares les plus représentatifs de mes collections. Bien à l’abri dans ma « cactus », armé de mon 400mm durant 1h30, je n’ai pas quitté des yeux mon Four, persuadé que ZEUS, pour se faire pardonner, me ferait le cadeau d’une belle émotion. Dans ma collection, je n’ai jamais photographié le Four percuté par une vague d’une telle violence. Pour vous, j’en ai sélectionné 3.

La seule chose qu’on est sûr de ne pas réussir est celle qu’on ne tente pas.

Photographiquement vôtre

Philip Plisson

Tempête ZEUS - Lundi 6 Mars 2017, entre 7H et 9H
Tempête ZEUS - Lundi 6 Mars 2017, entre 7H et 9H
Tempête ZEUS - Lundi 6 Mars 2017, entre 7H et 9H
Tempête ZEUS - Lundi 6 Mars 2017, entre 7H et 9H
Tempête ZEUS - Lundi 6 Mars 2017, entre 7H et 9H
Tempête ZEUS - Lundi 6 Mars 2017, entre 7H et 9H
Tempête ZEUS - Lundi 6 Mars 2017, entre 7H et 9H
Tempête ZEUS - Lundi 6 Mars 2017, entre 7H et 9H
Tempête ZEUS - Lundi 6 Mars 2017, entre 7H et 9H
Tempête ZEUS - Lundi 6 Mars 2017, entre 7H et 9H
Tempête ZEUS - Lundi 6 Mars 2017, entre 7H et 9H
Tempête ZEUS - Lundi 6 Mars 2017, entre 7H et 9H
Tempête ZEUS - Lundi 6 Mars 2017, entre 7H et 9H
Tempête ZEUS - Lundi 6 Mars 2017, entre 7H et 9H
Repost 0
Published by Philip Plisson
commenter cet article
2 janvier 2017 1 02 /01 /janvier /2017 11:36

Nous l'avons fêté comme l'enfant du pays.

« Il n’y a pas de mot pour qualifier l’exploit de papa »

Elliot Coville, Brest ce 25 décembre 2016

Thomas Coville de retour à la Trinité
Thomas Coville de retour à la Trinité
Thomas Coville de retour à la Trinité
Thomas Coville de retour à la Trinité
Thomas Coville de retour à la Trinité
Thomas Coville de retour à la Trinité
Thomas Coville de retour à la Trinité
Thomas Coville de retour à la Trinité
Thomas Coville de retour à la Trinité
Thomas Coville de retour à la Trinité
Thomas Coville de retour à la Trinité
Thomas Coville de retour à la Trinité
Thomas Coville de retour à la Trinité
Thomas Coville de retour à la Trinité
Thomas Coville de retour à la Trinité
Thomas Coville de retour à la Trinité
Thomas Coville de retour à la Trinité
Etre populaire, c'est l'art de s'adresser à tous !

Etre populaire, c'est l'art de s'adresser à tous !

Thomas Coville de retour à la Trinité
Thomas Coville de retour à la Trinité
Thomas Coville de retour à la Trinité
Thomas Coville de retour à la Trinité
Merci Thomas !

Merci Thomas !

Repost 0
Published by Philip Plisson
commenter cet article
20 décembre 2016 2 20 /12 /décembre /2016 13:40

Découvrez,  Marin: "Quand la France se lève tôt..." 4ème génération d’ostréiculteurs en rivière de Crac'h à La Trinité sur Mer. 42 000 poches à manutentionner 5 fois par an, pour 8 à 6 tonnes calibrées chaque jour en décembre. Où, quand et comment ont été travaillées les huîtres que vous dégusterez cette fin d’année pour les fêtes. 3 minutes particulièrement iodées.

Photographiquement Vôtre

Philip Plisson

Marin, quand la France se lève tôt !
Marin, quand la France se lève tôt !
Marin, quand la France se lève tôt !
Marin, quand la France se lève tôt !
Marin, quand la France se lève tôt !
Marin, quand la France se lève tôt !
Marin, quand la France se lève tôt !
Marin, quand la France se lève tôt !
Marin, quand la France se lève tôt !
Marin, quand la France se lève tôt !
Marin, quand la France se lève tôt !
Marin, quand la France se lève tôt !
Marin, quand la France se lève tôt !
Marin, quand la France se lève tôt !
Marin, quand la France se lève tôt !
Marin, quand la France se lève tôt !
Marin, quand la France se lève tôt !
Marin, quand la France se lève tôt !
Marin, quand la France se lève tôt !
Marin, quand la France se lève tôt !
Bonnes Fêtes de Fin d'Année !

Bonnes Fêtes de Fin d'Année !

Repost 0
Published by Philip Plisson
commenter cet article
16 décembre 2016 5 16 /12 /décembre /2016 10:44

Chers amis, Je serai à la Galerie pour dédicacer mes derniers livres, Venise et Madagascar, ainsi que tous les autres :

Samedi 10 Décembre, Dimanche 11 Décembre,

 Samedi 17 Décembre, Dimanche 18 Décembre

Vendredi 23 Décembre, Samedi 24 décembre

& Vendredi 30 Décembre, Samedi 31 Décembre 2016.

De 11 heures à 12h30 & de 17h00 à 19h00.

Photographiquement Vôtre

Philip Plisson

Nous vous attendons ! Cours des Quais - La Trinité sur Mer - Tel : 02 97 30 15 15

Nous vous attendons ! Cours des Quais - La Trinité sur Mer - Tel : 02 97 30 15 15

Madagascar, Entre Ciel & Mer - Editions Pêcheur d'Images - 38 €

Madagascar, Entre Ciel & Mer - Editions Pêcheur d'Images - 38 €

Venise - Editions de La Martinière - 35 €

Venise - Editions de La Martinière - 35 €

Contre Vents & Marées - Editions de la Martinière - 35€

Contre Vents & Marées - Editions de la Martinière - 35€

Lumières de Phares - Editions de la Martinière - 45 €

Lumières de Phares - Editions de la Martinière - 45 €

A la découverte de la mer - Editions La Martinière Jeunesse - 14,90 €

A la découverte de la mer - Editions La Martinière Jeunesse - 14,90 €

Repost 0
Published by Philip Plisson
commenter cet article
12 décembre 2016 1 12 /12 /décembre /2016 19:38
Une journée en OR sur www.plisson.com !
226,85 € au lieu de 349 € !

226,85 € au lieu de 349 € !

Offrez une toile triptyque à prix cadeau !

Offrez une toile triptyque à prix cadeau !

Offrez-vous ou offrez-leur la mer pour décor !

Offrez-vous ou offrez-leur la mer pour décor !

Rendez-vous sur www.plisson.com dès demain, 

Mardi 13 Décembre

avec le code BLACKPLIS !

www.plisson.com

Repost 0
Published by Philip Plisson
commenter cet article
30 novembre 2016 3 30 /11 /novembre /2016 09:18

Le 15 Janvier 2009, j'ai assisté médusé à l'amerrissage d'un oiseau blessé : l'A320 du Commandant Sully. A l'occasion de la sortie du film SULLY, je partage avec vous ces quelques images insolites...

Photographiquement Vôtre

Philip Plisson

SULLY. Au bon endroit au bon moment ! J'y étais !
Ma première photo, alors que je réalisais à peine ce qu'il se passait !

Ma première photo, alors que je réalisais à peine ce qu'il se passait !

Très rapidement une navette se détourne de sa route et vient à la rencontre de l'avion qui flotte...

Très rapidement une navette se détourne de sa route et vient à la rencontre de l'avion qui flotte...

Les premiers passagers sortis sont déjà sur les ailes de l'avion

Les premiers passagers sortis sont déjà sur les ailes de l'avion

SULLY. Au bon endroit au bon moment ! J'y étais !
SULLY. Au bon endroit au bon moment ! J'y étais !
150 personnes seront sauvées grâce au Commandant Sully

150 personnes seront sauvées grâce au Commandant Sully

On ne voit que la queue de l'Airbus au milieu de la flotte de navires, ferries et vedettes

On ne voit que la queue de l'Airbus au milieu de la flotte de navires, ferries et vedettes

SULLY. Au bon endroit au bon moment ! J'y étais !
SULLY. Au bon endroit au bon moment ! J'y étais !

Le 15 Janvier 2009, alors que je prenais des photos de Manhattan depuis l’autre côté de l’Hudson River, j’ai senti qu’il se passait quelque chose d’étrange sur ma gauche. L’œil dans le viseur, mon champ de vision était restreint. C’est en détournant le regard que je me suis rendu compte qu’un avion venait de se poser sur l’Hudson River ! Je n’avais rien entendu puisque les moteurs étaient coupés, et j’ai d’abord cru qu’il s’agissait d’un exercice. Quand je me suis rendu compte que la situation était bien réelle, car les portes de l’avion venaient de s’ouvrir et les passagers se servaient des toboggans comme de canots de sauvetage, j’ai voulu changer de boîtier et d’objectif puisque j’étais toujours au grand angle. Je tremblais tellement d’être le témoin de cette incroyable scène, que j’ai mis un certain temps à enclencher mon 500 mm sur mon boîtier.

Le Commandant Sully, pilote de l’A320 a été salué comme un héros national car grâce à son expérience et à son sang-froid, il n’y a eu aucune victime sur les 150 passagers. À l’origine de cet accident, un groupe de bernaches du Canada qui a percuté en plein vol l'A320, et coupé les 2 réacteurs.

De ces moments incroyables, j’ai réussi à capter ces quelques images que je partage avec vous aujourd’hui car il y a des histoires qui finissent bien, et puisque j’étais juste au bon endroit au bon moment…

Philip Plisson

Repost 0
Published by Philip Plisson
commenter cet article
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 17:50

C'est aujourd'hui le 20e anniversaire d’une image qui a fait le tour de monde, vendue à plus de 3 millions d’exemplaires. Ce serait, d’après les spécialistes, le poster couleur qui a le plus de succès dans l’histoire de la photo.

Pour fêter les 20 ans de cette image exceptionnelle, il fallait lui offrir un écrin et un tirage d’auteur, une œuvre « Collector » certifiée, limitée à 20 exemplaires.

Photographiquement Vôtre

Philip Plisson

Tirage d'auteur vendu uniquement à la Galerie de la Trinité & sur notre site www.plisson.com

Tirage d'auteur vendu uniquement à la Galerie de la Trinité & sur notre site www.plisson.com

Il est 10h30 ce 26 novembre 1996. Depuis hier, une sérieuse dépression se précise sur notre trait de côte. À pleine mer, en fin de matinée, les rafales pourront atteindre 130 Km/h. Mon ami pilote, Daniel Manoury, complice et deuxième œil depuis 1989, est en stand-by depuis hier, après que nous ayons échangé sur les prévisions météo.  Daniel décolle de Vannes pour venir se mettre en place au chantier ostréicole de mon gendre sur la rivière de Crac’h.

Midi. Le vent s’établit nord-ouest, les rafales sont de plus en plus soutenues, le ciel est totalement dégagé au moment où nous décollons en compagnie de mon fils Guillaume. La baie de Quiberon est blanche d’embruns qui courent sur une mer vert émeraude. Premier stationnaire sur la côte sauvage enfumée. À cet instant, nous prenons conscience que nous avons le privilège de survoler un spectacle rarissime. Je me concentre sur ma chambre panoramique Fuji qui ne m’autorise que 4 photos avant un changement long et complexe du film. En vol, après un quart d’heure de prises de vue sur cette côte particulièrement sollicitée, Daniel propose de faire route sur Belle-Île, plus précisément sur la pointe des Poulains où le spectacle lui paraît encore plus saisissant. Il n’y a que 7 nautiques à franchir, soit 4 minutes de vol pour nous retrouver de nouveau sur une terre d’accueil.

À cette latitude, et à cette saison, le soleil ne monte pas très haut dans le ciel, et la lumière est rasante, même à midi, ce qui donne encore plus de modelé à la côte. À moins de 2 nautiques des Poulains, Daniel débute sa descente avec en point de mire, le petit phare, une chapelle blanche qui balise la pointe. Construit en 1899 et automatisé en 1987, son feu domine la mer à 34 mètres et porte à 23 milles par temps clair. Aujourd’hui, il est dans un gigantesque brumisateur formé par les grandes houles de l’Atlantique qui viennent déferler sur une muraille de granit de 17 mètres, insensible aux coups. À un demi-mille de ce théâtre, Daniel positionne sa machine en stationnaire, 300 pieds au-dessus des vagues. La photo est là, il ne reste plus qu’à la prendre, la nature a mis en scène le spectacle, nous sommes au rendez-vous. J’arme l’obturateur de ma chambre, je cale à l’estime le diaphragme sur 1/500e de seconde, je contrôle que mon télémètre est bien à l’infini avant de cadrer et attendre LA vague qui illustrera que ce fut.

Je ne fais que 2 images, 2 plaques diraient les anciens, mais quelles plaques ! Plus tard, Daniel me confiera que j’ai crié dans mon casque au moment du shoot : « Putain que c’est beau ! ».


Une photographie, c’est un arrêt du cœur d’une fraction de seconde.

 

Seulement 20 exemplaires pour les 20 ans de cette image exceptionnelle !

Seulement 20 exemplaires pour les 20 ans de cette image exceptionnelle !

Repost 0
Published by Philip Plisson
commenter cet article
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 17:32

Dimanche 20 Novembre, 07h30 à Quiberon, après le fort coup de vent de la nuit. 

En attendant les prochaines tempêtes ...

Photographiquement Vôtre

Philip Plisson

Premier coup de vent de l'hiver 2016 !
Premier coup de vent de l'hiver 2016 !
Premier coup de vent de l'hiver 2016 !
Premier coup de vent de l'hiver 2016 !
Premier coup de vent de l'hiver 2016 !
Premier coup de vent de l'hiver 2016 !
Premier coup de vent de l'hiver 2016 !
Premier coup de vent de l'hiver 2016 !
Premier coup de vent de l'hiver 2016 !
Premier coup de vent de l'hiver 2016 !
Premier coup de vent de l'hiver 2016 !
Premier coup de vent de l'hiver 2016 !
Premier coup de vent de l'hiver 2016 !
Premier coup de vent de l'hiver 2016 !
Repost 0
Published by Philip Plisson
commenter cet article
18 octobre 2016 2 18 /10 /octobre /2016 15:20

Une offre exceptionnelle réservée aux 100 premiers sur www.plisson.com !

 Votre ouvrage dédicacé + 1 tirage d'art signé et numéroté de 1 à 100.

 

Dans l'interview ci-dessous, je vous livre la genèse de cet ouvrage.

Photographiquement Vôtre

Philip Plisson

 

 

 

Le livre dédicacé et le tirage signé et numéroté offert aux 100 premiers

Le livre dédicacé et le tirage signé et numéroté offert aux 100 premiers

Repost 0
Published by Philip Plisson
commenter cet article